Eau de Monsieur
 

En réécrivant Eau de Monsieur, Camille Goutal et Isabelle Doyen rendent hommage à l’une des premières créations olfactives d’Annick Goutal.
 
Une déclaration à ces hommes aimés ou rêvés qui assument les abords faussement classiques d’une virilité tranquille.
Un parfum mystérieux dédié à leur impertinence raffinée et à leur charme intemporel.
 
Dès le premier instant, les notes fraîches de mandarine et de bergamote pétillent, la menthe fuse, l’élégance tonique et boisée des baies de genièvre se dévoile. L’Eau de Monsieur assume son chic spontané et incisif.
 
Une légèreté trompeuse, comme un fauve avançant à pas de loup, il dévoile peu à peu la richesse subtile de son ardente personnalité. Loin des senteurs masculines désuètes, il s’appuie sur l’armoise, camphrée et aromatique, sur la hardiesse impertinente et veloutée du géranium d’Egypte. Il en tire sa rondeur délicatement épicée, promesse de plaisirs insoupçonnés. Enfin il révèle ses notes chaudes et chyprées de santal et de patchouli de Java, affirmant sans plus de détour sa vraie sensualité.