Man in Black, un parfum de feu...
 
Bulgari continue de s’inspirer de la mythologie romaine pour écrire un nouvel opus de Bulgari Man. Cette fois-ci, Vulcain, le dieu du feu romain, qui maîtrise autant la puissance de la Méditerranée que la force débridée extrême de la terre, incarne cette création. Un homme puissant, triomphant au charisme affirmé dans la lignée des dieux de l’Antiquité romaine.
 
Un parfum néo-oriental enveloppant. La fragrance s’ouvre sur le contraste d’un rhum ambré lumineux et d’épices addictives. Puis, un cœur floral émotionnel met à nu le magnétisme de la tubéreuse au centre d’un mystérieux bouquet d’iris. Benjoin et bois de gaïac s’enrichissent de tabac et de fève tonka pour un sillage intense et captivant.
 
Le flacon monolithe se dresse dans la lumière, comme sculpté dans la roche noire en fusion. Sa surface noire mate donne l’impression d’avoir un bloc de pierre taillée en main. Il absorbe la lumière à l’exception des lettres Man In Black inscrites en métal cuivré. Le vaporisateur incurvé porte le motif cadran solaire inspiré des collections de montres.
 
La publicité reprend le mythe de Vulcain. La lave en fusion du Stromboli traverse un paysage de montagnes et de plages de sable noire. Un rappel de la force et du pouvoir de création de cette nature hostile. D’une beauté esthétique incontestable, Vulcain apparaît retiré dans ce décor. Une icône de virilité qui maîtrise la puissance émanant de ce paysage noir.