Catch me, si j’ai envie !

La nuit n’est pas finie. La fête plane en douceur. Comme toujours, tout tourne autour d’elle : de son sourire craquant,
de ses gestes insolents, de sa beauté radieuse qui les touche et les trouble. D’un coup, l’échappée belle.
Les pieds nus emmêés caressent l’herbe mouillée.
Une poursuite en clair-obscur dans le jardin du parc.
Elle reconnaît leurs voix, devine leurs pas…

Ils s’approchent, elle s’échappe. Elle court. Elle rit. Elle aime tant Les savoir après elle.
Au petit matin, il n’en manque aucun et le coeur bat plus fort…

 


 
En signant une campagne pleine de vitalité, de fraîcheur et de séduction, Jean-Baptiste Mondino poursuit sa course aux côtés de Cacharel.
Avec humour et tendresse, le talentueux réalisateur s’est attaché à exprimer l’irrésistible pouvoir de séduction dont jouissent les jeunes femmes :
sorties de l’adolescence, mais pas encore tout à fait femmes, indépendantes, mais insouciantes, loin du premier émoi, mais sans hâte de s’engager,
elles sont à cet âge où tout est possible. Où tous sont possibles. Espiègles, elles entraînent les garçons
dans une course avec le désir, un tourbillon de plaisirs, un insolent défi : Catch me !

 
Ce parfum est le portrait d’une jeune femme malicieuse et séductrice. Une féminité mutine, son parfum, un véritable attrape-coeurs !
Une jeune femme indépendante, qui aime séduire et plaire aux hommes. Elle joue de ses charmes, elle est intrépide et audacieuse,
avec une personnalité pétillante et haute en couleurs.

Innocente et charnelle, rafraîchissante et sensuelle, cette grande fleur d’oranger incarne à la perfection cette notion de jeu.
La fleur d’oranger est un symbole de féminité mais elle incarne aussi une naturalité pure et fraîche. Par sa blancheur virginale elle évoque
l’innocence de l’enfance, mais au niveau olfactif elle possède un côté nettement plus femme fatale, une signature charnelle et sensuelle
 

Le flacon évoque la gourmandise, la surprise et la légèreté. Il incarne le jeu, le mouvement. Un petit ovni séducteur et plein de malice.
D’un coté ce verre comme tourné, qui rappelle les ondes sur de l’eau calme.  De l’autre ces bulles, de tailles toutes différentes, couleur métal,
rigides et douces à la fois ; elles rappellent un bijou féminin imposant mais aussi les billes de notre enfance.
Le tout associé dans un mouvement aléatoire, défini par la main qui jouera avec. Un objet multi facettes et multi sensoriel
que l’on redécouvre à chaque fois qu’on l’attrape. Un objet addictif qui provoque une irrésistible envie de le saisir !


La femme catch me... est une jeune femme naturelle, spontanée, coquette et pleine d’humour. Cet humour la rend pétillante.
Son sourire est sa première arme de séduction. Elle ose jouer, elle assume ce besoin de jeu dans sa vie de jeune femme.
 Elle est incarnée par Diana Moldovan. Cette mannequin est devenue, depuis sa révélation en 2006, un visage incontournable
dans le milieu de la mode. Sa silhouette gracile a, entre autres, arpenté les podiums de Chanel, Prada, Dior ou Balenciaga.
Elle se décrit comme quelqu’un de positif, d’empathique, suivant son instinct en permanence. Sensuelle et féminine,
elle met au défi trois jeunes hommes avec cette touche de légèreté et de fraîcheur, chère à Cacharel, et qui lui va si bien...