La mystérieuse panthère de Cartier...

 
A la fois divine, exquise et insoumise, la panthère symbolise la féminité Cartier. A la fin des années 80, Cartier présentait un premier parfum éponyme, un floral oriental dans un flacon encerclé de deux panthères de verre.
 
Aujourd’hui, Cartier propose une transcription moderne, un parfum né d’une fleur fraîche : le gardénia, qui signe ce floral fauve. La panthère est là, tapie de charme, altesse sensuelle de ce sillage solaire et floral.
 

Mathilde Laurent, parfumeur de la maison Cartier, écrit cette nouvelle histoire. Un gardénia dompté, touché en plein cœur, là où l’animalité surgit, palpable comme une caresse féline révélée par l’architecture d’un musc traditionnel et moderne, corporel et abstrait. En douceur, la délicate surprise de cet accord en trois temps : chypre, fleur, musc, triptyque d’émotions au profil de panthère.



Un flacon innovant, sculpté de l’intérieur grâce à une véritable prouesse technique. Telle l’âme d’une pierre précieuse, la panthère se cache au creux d’un bloc de verre. Tête sculptée trait pour trait à angles droits, mâchoire carrée et œil en biseau, la panthère se dessine dans un jeu de lumière solaire. Un flacon inédit aux secrets de virtuose qui divinise la panthère, sa féminité veloutée et sensuelle, son empreinte hypnotique.
 
Une nuit à Paris, sur le pont Bir-Hakeim, les yeux dans les yeux, captive et captivante. Un travelling à suivre comme un sillage d’amour et de liberté dans les pas du mannequin Erin Wasson.
 


 
Crédits Visuels Publicitaires : Peter Lindbergh © Cartier 2014 - Coppi Barbieri © Cartier 2014