Gucci Première, sous le feu des projecteurs...

 
Ce nouveau parfum s’inspire de la collection Gucci Première vue pour la première fois au Festival de Cannes 2010. De luxueuses robes
du soir sont créées pour les stars hollywoodiennes les plus ensorcelantes : Jessica Alba, Cameron Diaz, Naomi Watts, Bérénice Bejo...
 
Comme une star qui foule le tapis rouge avec sa robe fourreau, chaque femme mérite son moment Gucci Première. Cette fragrance rend hommage à la star qui se cache dans chaque femme. Qu’elle attire le regard à une première de film ou à une réunion professionnelle,
elle allie la grâce à la confiance en elle, la beauté à la force.
 
 
Le parfum s’ouvre sur l’exubérance d’un champagne millésimé. La fusion de bergamote effervescente et de fleur d’oranger pétillante et
féminine évoque instantanément l’excitation de l’entrée sur un tapis rouge. Un bouquet de fleurs blanches, mêlé d’un musc moderne magnétiquement sensuel constitue le cœur du parfum. Le fond chaud du parfum résulte d’un cocktail captivant de notes de cuir
subtilement fumé et de bois tendre onctueux incarnant le glamour absolu.
 
Le flacon statuette précieux évoque le faste et le glamour d’une première de film ou d’une cérémonie des Oscars. Une médaille entrelacée
du mors, icône de la Maison, ceint le cou de l’élégant flacon doré. Sa coiffe porte la signature Gucci Première.

 
La campagne de Gucci première incarné par Blake Lively est une ode aux stars légendaires de l’âge d’or d’Hollywood : fortes, accomplies, glamour et toujours en avance sur leur époque.
Le film a été tourné dans l’historique Sheats Goldstein Residence, l’un des maisons les plus célèbres et grandiose de Beverly Hills qui bénéficie d’une vue incomparable sur toute la ville.
 
Blake Lively se prépare pour le tapis rouge : la robe, le maquillage et, bien sûr, son parfum et se transforme devant nos yeux en une sirène inoubliable et glamour. Elle contemple la ville, fenêtre sur son passé et ses souvenirs déclenchés par la fragrance, réminiscence d’une histoire d’amour et de nostalgie. Elle sourit en songeant à la nuit qui s’annonce puis, une fois revenue à la réalité, cette femme sûre d’elle est prête à affronter les flashs des photographes.