La Petite Robe Noire Couture
 
 
Thierry Wasser complète son dressing  avec un nouveau sillage. Une variation qui fait office de robe longue, brodée d’une touche de framboise, cousue de notes florales fraîches et surpiquée de notes boisées raffinées.
 
Pour cette Eau de Parfum Haute Couture, le floral boisé s’envole sur une note de framboise pleine de peps, judicieusement associés à la fraîcheur de la bergamote. Le cœur rend hommage à la rose, essence et absolue. En fond, le sillage boisé s’intensifié sur un air chypré. Le patchouli accompagné d’une note de mousse, de vétiver et de fève tonka à se damner.
 

Le flacon aux épaules arrondies et son bouchon cœur inversé se pate d’un dégradé de roses. En transparence, apparaît une silhouette nouvelle, une robe longue et majestueuse, asymétrique et astucieusement fendue pour libérer les mouvements.
 
Pour cette Eau de Parfum Couture, La Petite Robe Noire nous offre un nouveau spectacle... On la retrouve dans son ascenseur de cristal qui nous emmène tout au sommet. Puis, sa silhouette élégante prend vie sous les projecteurs, charnelle et désirable. Habillée de son vestiaire mi-cabaret, mi-revue parisienne, elle conquis son public masculin en chapeaux hauts-de-forme et cravates. La lumière baisse, la tension monte, va-t-elle se déshabiller ? La réponse ci-dessous...