Shalimar, Le Parfum.


Paris, 1925. L’Exposition Internationale des Arts Décoratifs célèbre l’avènement de l’esthétique moderniste à laquelle il donnera son nom : l’Art Déco. Shalimar est présenté. Quintessence de ce désir d’Orient, il ramène l’art du parfum à ses lointaines origines.
 
Ce parfum est conçu dès 1921 par Jacques Guerlain qui en aurait trouvé l’idée lorsque le chimiste Justin Du Pont lui propose une nouvelle vanille. Pour la tester, Jacques Guerlain la verse dans un flacon de Jicky… Ce sont les prémices de Shalimar qui donnera naissance à la famille olfactive des Orientaux.
 

Une envolée souriante d’agrumes, dont la bergamote en surdosage fait chatoyer ce fond qui laisse une trace sensuelle et inoubliable. Un équilibre exquis et paradoxal entre la fraîcheur et la sensualité, le jardin et l’alcôve, signé par la mythique Guerlinade, accord bergamote, iris, rose, jasmin, fève tonka, résines et surtout cette note de vanille qui forme le coeur pulpeux de Shalimar…
 
Pour habiller cette histoire devenue légende, Raymond Guerlain conçoit un élégant flacon dont les courbes évoquent celles des vasques qui ornent les jardins, couronné d’un bouchon en éventail réalisé par Baccarat en cristal bleu, prouesse technique et première en parfumerie, tout comme le pied du flacon. La création gagnera le premier prix de l’exposition de 1925...