Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Lancements par années
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos
 
Recherche personnalisée
 
 
Trier par :
Relevance
 
Relevance
Date
 
 
 
 



 
Un titre poétique, romanesque, féminin ? Oui, mais surtout parfumé.
Sous ce titre, Jean-Charles Brosseau a décidé de faire éclore une collection fragrances
avant-gardistes dans les familles floral solaire, floral vert et floral blanc.
 
Ces Fleurs d’Ombres sont précieusement encloses dans le beau flacon octogonal,
signature de Jean-Charles Brosseau depuis le succès légendaire d’Ombre Rose.
 
Ombre Bleue, la rayonnante présence.
 
Ombre Bleue a été conçu par Jean-Charles Brosseau comme un parfum de vacances, de plage et de voyages lointains.
Aux souvenirs solaires se mêlent la pureté des îles, comme autant de sensations diffuses ; le parfum se fait
frémissement d’ailes ou vibrations légères des feuilles. Chaque rivage vous offre son parfum. C’est l’oranger,
le mimosa et le bougainvillier pour la Méditerranée, c’est l’œillet maritime, la rose, la vanille,
la prune pour l’Atlantique. C’est la fleur de tiaré pour le Pacifique.
 
Ombre Bleue nous submerge d’une grande vague mêlant tous ces parfums à la fleur. Les yeux fermés, allongé sur le sable,
dans un hamac ou sur un transat, le charme opère, vous vous retrouvez dans ce paradis ensorcelant.
 
Le beau flacon octogonal, flacon fétiche, se laisse saisir avec toute la douceur qui incombe à son verre dépoli et repoli,
ciselé de fleurs exotiques rondes et épanouies. Il laisse filtrer le liquide d’un bleu profond, rappelant
les lagons et les rivages des Caraïbes. Et se coiffe tout simplement d’un cabochon sphérique doré-satiné.


Violette-Menthe, le coup de foudre.
                 
Violette-Menthe est le parfum de l’intimité, des souvenirs enfouis et tenaces : aux couleurs des forêts et des jardins,
où se mêlent arbres et fleurs, gazon, mousse, lumière, ombre, oiseaux et coccinelles ; mélange de simplicité de la nature
et de complexité de chaque couleur, odeur, matières : écorces, tiges, roches, feuilles, terre, vibrations, ombre et lumière.
C’est ce condensé : un renouveau et un aboutissement.
 
La violette, timide mais odorante, est poudrée, élégante, tandis que la menthe apporte une fraîcheur tonique mentholée, herbacée.
La menthe réveille la violette dans cette fragrance et lui donne une tout autre dimension : étonnante de légèreté, la violette a
parfois tendance à développer des notes gourmandes. Or, ici, la menthe valorise la violette par un juste équilibre ; c’est un accord subtil.
 
Le flacon laisse filtrer le liquide d’un vert très doux, rappelant les tiges de violette et des feuilles de menthe.
Et se coiffe tout simplement d’un cabochon sphérique violet-satiné.



Jasmin-Lilas, un jardin au printemps
 
Cette fleur, par son éclatante blancheur, se suffit à elle seule pour attirer l’attention. Mais le jardin rivalise d’essences exquises et
les branches de seringa frôlent le jasmin, le muguet, le lilas et les premières roses, ainsi que les jeunes et fraîches feuilles vertes.
 
Passer du rêve à la réalité et transposer une idée en parfum n’est pas une utopie pour Jean-Charles Brosseau qui,
apportant des fleurs de son jardin à Pierre Bourdon par un beau matin de mai, passera 3 heures avec lui et en sortira
avec le projet presque abouti. Ces deux-là se connaissent si bien depuis vingt-cinq ans que leurs échanges ne sont que
la symbiose d’une confiance et d’une intuition réciproques.
 
En tête, des notes d’ananas, de melon d’Espagne et de feuilles vertes fraîches. Puis le seringa dit « Jasmin du Poète »
domine le coeur, accompagné de rose, de jasmin, de freesia, de muguet et de fleur d’oranger. Enfin le fond se distingue
par un accord de pêche-nectarine et de musc.
 
Le traditionnel flacon octogonal, contient un jus qui est cette fois d’un jade très pâle qui accentue son aspect précieux.
Le bouchon boule est d’un joli vert lumineux.
 

 
Rose, une rose au Japon
 
Créer un parfum pour le Japon, c’est un exercice qui demande une grande connaissance de ce pays, de son style,
de ses habitudes et de ses goûts en matière de parfums. En effet, par tradition la clientèle japonaise utilise des parfums
légers et naturels, et bien qu’elle ait évolué depuis que les modes occidentales se sont répandues à travers le monde,
elle conserve une préférence pour des parfums non envahissants.
 
La composition lance en tête les notes fruitées très mélangées de la bergamote, du pamplemousse, de la mandarine-orange, de la rhubarbe,
du cassis, de la pomme et du melon. En cœur, trois belles fleurs : la rose, le jasmin et le freesia mêlés à une fine odeur de pêche fraîche
et de mangue. La note de fond réunit l’iris, le santal, le vétiver, l’ambre et le musc.
                                                                                        
Le traditionnel flacon octogonal, contient un jus rose, un rose rappelant la couleur d’une rose ancienne.
Le bouchon boule est tout simplement doré.


                    
Bergamote, le nouveau né
 
Depuis fort longtemps, Jean Charles Brosseau souhaitait composer une cologne hespéridée aux connotations
citron-mandarine-jasmin  d’une très grande fraîcheur, c’est chose faite avec Bergamote.  Fraîcheur, gaieté,
simplicité, jeunesse, toutes ces qualités sont réunies dans ce parfum chaleureux.
 
Bergamote est un parfum pétillant qui dope, tenace et frais.
 
Un départ fusant fruité et acidulé, composé de bigarade, lemongrass et bergamote bien sûr. Suivi en cœur d’un bouquet
de romarin, de jasmin, d’héliotrope et de clou de girofle pour affirmer la netteté de son caractère. En final, la fève tonka,
le patchouli, la mousse de chêne et les accords d’ambre complètent avec justesse cette partition d’une belle harmonie.
 
Le flacon octogonal est ici coiffé pour l’occasion d’une boule orange.