Le Mâle et Classique se retrouvent à mille lieues sous les mers...

 
Cet été, Jean Paul Gaultier s’inspire des broderies de sa collection printemps-été pour habiller Classique et Le Mâle. Le couple terrible s’épanouit à mille lieues sous les mers du sud...
 
Classique et Le Mâle se retrouvent dans un monde aquatique ludique et coloré, au milieu des coraux, des étoiles de mer et des coquillages. Alors, Le Mâle se forge une armure de cordages et d’ancre pour tenter de résister à l’appel de sa sirène Classique. Coquillages et crustacés font de Classique le chef d’orchestre de ce ballet marin irrésistible.



Pour elle, la rose flirte avec la fleur d’oranger, arrosée d’un zeste de clémentine de Sicile. Puis en cœur, un bouquet de fleurs pures : jasmin sambac, ylang-ylang, muguet boisé et iris blanc. Un sillage enivrant, mêlant absolu de vanille, de musc frais et d’ambre végétal.
 
Pour lui, une sensation de fraîcheur, tonifiante et stimulante, immédiatement perceptible. Le parfum s’ouvre sur les notes fraîches et aromatiques de lavande, menthe et cardamone. Puis, les notes vertes, gazon coupé et feuillage prennent de l’assurance. Le sillage emblématique du Mâle, vanille, musc et santal, reste inchangé.