Idole

Idole, la première empreinte de l’Homme, le premier Lubin de ce nouveau siècle.
 
Avec Idole, Lubin est revenu sur la scène de la haute parfumerie,
un parfum confié à deux artistes, Olivia Giacobetti pour la fragarnce et Serge Mansau pour le flacon.


« J’avais rêvé d’une terre lointaine… J’aime ces terres d’avant et qui m’ignorent. Je les goûte dans l’instant, leurs humeurs,
leurs bruits et leurs odeurs : regarder et s’imprégner, écouter au crépuscule la rumeur de voix lointaines, inspirer l’haleine
tiède d’un matin malgache ou le souffle parfumé d’une risée sur la côte indienne océane. Comme un feu de jungle,
l’intensité d’une liqueur de bois aux épices brûlantes, la douceur de la canne à sucre et la chaleur du cuir ».
Olivia Giacobetti
 
La fragrance s’ouvre sur une absolue de rhum, du safran, des écorces d’orange amère et du cumin noir.
Puis le coeur associe bois de doum, ébène fumé et canne à sucre. Le fond révèle une note cuir-santal rouge.




 
« Des rivages d’Afrique de l’Est aux îles de la Sonde, de Zanzibar à Macassar, sur la route maritime des épices, des peuples nomades
depuis des siècles vont, toutes voiles dehors, affronter les tempêtes. Ce flacon est la voile d’une felouque, gonflée aux vents du large,
qui emporte une idole en bois de nuit, fétiche d’un peuple voyageur ».
Serge Mansau

Le flacon reprenant les courbes d'une voile de felouque se part d'un masque africain.
Il se glisse dans un sompteueux écrin noir.