L’Air de Nina Ricci



Quel parfum es-tu ?
Un parfum de liberté.
Un parfum d’audace.
Un parfum de modernité.

Qu’incarnes-tu ?
Je suis un ciel de printemps.
Je suis un paysage frissonnant et lumineux.
Je suis la surprise de l’instantané, la joie  de l’imprévisible, le pari de la chance.
Je suis la liberté.

Quelle fragrance es-tu ?
Une ode au magnolia : sa souveraineté veloutée, sa générosité radieuse,
sa sensualité impétueuse.
Une couronne de fleurs et de vertus : la tempérance de la rose absolue et du jasmin,
la politesse gracieuse du freesia, la petite morsure du chèvrefeuille, la fausse timidité de la violette,
la force paisible du bois de palissandre, le franc-parler du patchouli.
Un chant s’élevant jusqu’au ciel.
Un bouquet floral et lumineux.

Quel flacon es-tu ?
Un flacon-mouvement, arabesque transparente, tourbillon limpide.
Mon parfum à l’abri du verre comme l’aube à la fenêtre.
Un camaïeu de ros : lumineux, poli, sablé.
Une rosée brillante, fraîche et obstinée.
Un charme secret, une grâce piquante et irrésistible.
Regarde : deux colombes enlacées, palpitantes.