Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Lancements par années
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos
 
La Collection Exceptionnelle N°10 : La Collection Privée de Christian Dior

 
Fidèle à la vocation de Christian Dior, La Collection Privée Christian Dior est le reflet du savoir-faire et du talent de la maison. Pour créer cette collection de fragrances rares, authentiques et raffinées, pour homme comme pour femme, le parfumeur François Demachy s’est inspiré du patrimoine de la maison.
 
De l’oriental à la cologne, du féminin au masculin, chacun des parfums est composé à partir des matières les plus nobles et les plus précieuses de la parfumerie. Des formules courtes, essentielles, épurées, autour d’ingrédients rigoureusement sélectionnés, tels l’iris de florence, le bois de oud d’indonésie ou encore la rose de grasse.
 
A l’image des étoffes du Couturier, François Demachy choisit et sélectionne lui même ces matières premières à travers le monde pour la maison Dior. Cette collection est une véritable audace créative, révélée par la découverte de nouveaux territoires et une véritable curiosité olfactive.
 
« Des matières rares, des parti-pris olfactifs osés, une création sans limite. Cette collection est le reflet d’une liberté que seul le vrai luxe peut permettre. Une belle récréation de parfumeur »                     François Demachy.
 




Chapitre I : Leather Oud

 
Christian Dior parcourait le monde à la recherche des plus belles étoffes. Comme le couturier, le parfumeur sélectionne les plus belles matières premières. Le bois de Oud en fait partie. Puissant, vibrant, profond, le bois de Oud est rare et particulièrement reconnaissable aux odeurs de cuir qu'il dégage lorsqu'il est brûlé. François Demachy construit autour de ce bois singulier un parfum intensément masculin, plein de caractère, dans lequel les notes cuir se mêlent aux bois de Gaïac, cèdre et santal. Un cuir boisé intense aux notes puissantes et animales, qui se réchauffe au contact de la peau.
 



Chapitre II : Eau Noire

L'esprit smoking dans une eau du soir intense, nimbée de mystère. Une interprétation de la lavande en clair-obscur, faisant écho à l’atmosphère du château de la Colle Noire, propriété du couturier située en Provence. La rencontre d'une vanille énigmatique et d'une lavande en clair-obscur une nuit en Provence.



 

Chapitre III : Ambre Nuit

Un parfum mystérieux, inspiré par l'univers baroque et les bals du XVIIIème siècle qui ont marqué Christian Dior. L’histoire d’une rose séduite par un ambre charnel, et qui se révèle telle qu'on ne l'attend pas, profonde, intense, insaisissable. Après une envolée fraîche autour de la bergamote de Calabre, l’essence de rose turque rencontre l’ambre gris, une des matières les plus nobles et les plus rares de la parfumerie. Recueilli au large de la Nouvelle-Zélande, il s’entoure ici de bois: bois de Gaïac, bois de cèdre et patchouli.




Chapitre IV : Vétiver

Monsieur Dior avait un sens particulier de l’élégance et du dandysme. Inspiré par ce style sophistiqué au chic intemporel, François Demachy a imaginé un vétiver puissant, brut, intense. Matière première masculine par excellence, le vétiver compose ici plus d’un tiers de la fragrance et fait la rencontre inhabituelle du café, une note torréfiée, ronde, légèrement amère.
 



Chapitre V : Bois d’Argent

Intime et intimiste, Bois d'Argent se dessine comme un trait autour d'un ingrédient précieux: l'absolu d'iris de Florence. Poudré et légèrement boisé, le parfum se fait enveloppant, sensoriel, singulier. L'iris est enveloppé de notes ambrées, musquées tels l’encens du Yémen et la myrrhe de Somalie. Une fragrance enveloppante et singulière.
 



Chapitre VI : Mitzah

Christian Dior aimait les femmes et s’entourait d’elles. A son arrivée à Paris, il rencontre celle qui sera sa muse et conseillère: Mitzah Bricard. Une femme d’une extrême sensualité, à l’allure divinement chic, à la présence captivante. François Demachy lui rend hommage en imaginant son parfum : un oriental épicé, mystérieux et envoûtant. Une rose Damascena ambrée, miellée et sensuelle, entourée de patchouli d’Indonésie et d’encens de Somalie.




Chapitre VII : New Look 1947

12 février 1947 : c'est l'émulation au 30, avenue Montaigne à Paris, où Christian Dior présente son premier défilé. Femmes-fleurs, couleurs vives, le couturier fait naître une nouvelle mode. « It's a New Look ! », s'exclame Carmel Snow, rédactrice en chef du Harper's Bazaar, baptisant ainsi le style inimitable du couturier. Aujourd'hui écrit en parfum, le New Look devient une fragrance florale explosive, généreuse, ultra-féminine. Des fleurs à profusion, tubéreuse d’Inde, rose turque, jasmin Sambac, iris de Toscane, sur un fond boisé sensuel, enveloppé de vanille de Madagascar.
 



Chapitre VIII : Granville

C'est à Granville, en Normandie, que se situe la maison dans laquelle Christian Dior passe son enfance. Construite à flanc de falaise, elle est entourée de pins et surplombe la mer. Inspiré par ce lieu si cher au créateur, François Demachy crée une fragrance aromatique épicée autour de notes puissantes et revigorantes, pin, thym et romarin, sur un fond épicé boisé, poivre noir et santal.



 

Chapitre IX : Milly La Forêt

Au lendemain des défilés, Christian Dior aime s’échapper des mondanités parisiennes et se ressourcer dans  sa maison de Milly-la-Forêt. « Ainsi protégé de tout voisinage, avec la seule vue de mes fleurs, de mes canaux et de mon petit étang, je peux entendre en paix le son des cloches de Milly. », écrit-il. En se promenant dans les bois qui l’entourent, François Demachy imagine ce parfum comme une ballade romantique en forêt. Une fragrance bucolique autour d’un accord floral poudré, fleur d’oranger, jasmin, iris, et de notes musquées, douces, cotonneuses, teintées de bois de santal en fond.
 



Chapitre X : Cologne Royale

Cologne Royale est une cologne noble inspirée des Cours Royales du XVIIIème siècle qu’aimait tant Monsieur Dior. Cette cologne allie classicisme et modernité. Une fragrance fraîche, intemporelle autour d’ingrédients rares : bergamote Reggio di Calabre, citron de Sicile et néroli d’Italie. En fond, une touche de menthe verte vient décupler la fraîcheur des agrumes, une pointe d’audace apportant une signature inattendue à ce parfum.
 



Chapitre XI : Patchouli Impérial

Puissant et sensuel, le patchouli est un ingrédient essentiel pour la maison Dior et s’impose dès la révolution du New Look en 1947. Ingrédient singulier et inattendu, le patchouli règne ainsi avec noblesse dans la composition complexe du premier parfum de la maison : Miss Dior. Dans cette fragrance aux accents aristocratiques et raffinés, le patchouli se fait impérial et se porte comme une parure de peau. Un patchouli d’Indonésie noble et contemporain sublimé par le contraste d’une ouverture fraîche et d’un fond boisé à la splendeur sombre.
 



Chapitre XII : Grand Bal

Littéralement fasciné par la démesure des bals grandioses qu’il ne manquait sous aucun prétexte, Christian Dior célèbre dans sa mode un certain esprit de la fête, luxueuse et intemporelle. Grand Bal incarne avec élégance l'ivresse d'une nuit d'été aux premières lueurs de l'aube. Telle la plus belle des robes, sa composition éclatante, dominée par le jasmin de Grasse, recèle de matières premières nobles. Un parfum démonstratif et solaire, doté d’un bouquet floral rayonnant, jasmin de Grasse, essence d'ylang ylang de Mayotte, absolu fleur d'oranger de Tunisie, avec un fond boisé d’essence de bois de santal de Nouvelle Calédonie mêlé d’un musc doux.




Chapitre XIII : Oud Ispahan

Le jeune Christian Dior découvrait émerveillé, loin de son pays, le foisonnement de couleurs chatoyantes et d'odeurs enivrantes de l'Orient. Un monde d’une sensorialité extrême dont il se souvient, lorsqu’une fois devenu Couturier-Parfumeur, il se plaît à utiliser des tissus richement brodés et choisit de composer des parfums d’exception. Fort de cette fascination pour un orient fantasmatique, François Demachy crée une fragrance singulière, Oud Ispahan. Mêlant l'essence de Oud du Laos à l'Absolu Labdanum et à l'Essence de Rose Damascena, cette fragrance est l'évocation olfactive d'un orient moderne et enchanteur...




Chapitre XIV : Gris Montaigne

Gris couture, celui des collections Haute-Couture depuis 1947, gris émotion de la maison familiale de Christian Dior à Granville en Normandie, gris perle comme la façade de la boutique de l’avenue Montaigne. La signature olfactive de l’adresse mythique de la maison de couture, 30, avenue Montaigne est devenue réalité. Réponse de la parfumerie à la couture, le gris s’est tout naturellement glissé dans la peau d’un parfum chypré épuré, radical. Une écriture olfactive courte et nerveuse qui compose un accord chypré harmonieux. Le départ hespéridé fuse d’une des plus belles des bergamotes, celle de Calabre. L’absolu de rose de Turquie exhale une note florale subtilement épicée presque masculine tandis que le jasmin Sambac du Tamil Nadu indien apporte à Gris Montaigne volupté et sensualité. Le cœur de patchouli d’Indonésie enveloppe le parfum d’une élégance inédite et sensuelle. Un parfum de peau multi-facettes, une signature subtile comme le froissement discret d’une flanelle.




Chapitre XV : Cuir Cannage

Ouvrir un sac, plonger dans les profondeurs d’un cuir habité et humer ses secrets. Cuir pour la force et la sensualité, Cannage comme le motif iconique du Lady Dior et emblématique de la maison. Cuir Cannage mêle la douceur florale à la densité du cuir pour créer cette atmosphère. La fleur d’oranger apaise la puissance de l’essence de bouleau et de cade, illuminée par l’ylang ylang. Puis Cuir Cannage révèle ses effluves troublantes : notes fruitées mâtinées de rose, violette d’un rouge à lèvre aux senteurs puissantes. Alors, le cuir du sac rencontre la chaleur du tabac et la douceur du sucre.
 



Chapitre XVI : Fève Délicieuse

Christian Dior, connu pour son hédonisme, a toujours su profiter des plaisirs de la vie et a marqué ses créations d’une sensualité élégante. Une gourmandise sophistiquée caractérise le pouvoir de séduction de l’univers Dior. Bâtie autour d’un Absolu Fève Tonka du Venezuela, Fève Délicieuse est une création irrésistiblement gourmande. Le parfum magnifie la sensualité de la fève tonka avant de déployer ses notes plus sombres qui amplifient son attractivité. Sa puissance est associée aux notes chaudes et légèrement fumées de la vanille de Madagascar. Doucement lactée, cette fève vanillée signe une composition toute en rondeur, aussi chaleureuse qu’addictive.
 



Chapitre XVII : La Colle Noire

Christian Dior achète en 1951 le château de La Colle Noire situé à Montauroux, non loin de Grasse. Cette demeure est son havre de paix, il y fait planter un vaste jardin de fleurs à parfum dont les fameuses roses centifolia qu’il chérissait tant. Surnommée rose de Mai, cette fleur possède des notes puissantes et subtiles, grâce au terroir unique de La Colle Noire : entre mer et montagne, balayé par les vents. La Colle Noire dévoile un floral incisif à la fois rosé et boisé, épicé et musqué. Sur un départ légèrement fruité, la rose de Mai s’habille des notes épicées du clou de girofle, chaudes du bois de gaïac et lactées du santal.