Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Lancements par années
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos
 
Giorgio Armani
 
Giorgio Armani naît en 1934 dans une famille de trois enfants près de Milan. Après deux années d’études de médecine, il se lance dans la photographie. Une fois son service militaire accompli, il commence comme étalagiste dans un grand magasin de Milan : “C’est là que j’ai commencé à comprendre ce qui était vendable et ce qui ne l’était pas.”

Dès 1964, il fait ses débuts chez Nino Cerruti. Une décennie plus tard, sa rencontre avec l’entreprenant Sergio Galeotti, un homme extraverti, l’incite à ouvrir sa propre maison de couture. Il vend sa première collection de prêt-à-porter à Bergdorf Goodman. C’est le début du succès.

L’année 1980 marque son début dans le monde des parfums avec la société Helena Rubinstein. En 1988, L’Oréal rachètera la division parfums Armani.

Aujourd’hui Giorgio Armani habille de nombreuses stars, acteurs et chanteurs comme Julia Roberts, Beyoncé ou, tout comme le réalisateur Steven Spielberg. Par ailleurs la maison Armani a étendu ses domaines d’activité : haute couture, mode enfant, nombreuses collections de prêt-à-porter, hôtels et spas de luxe, sans oublier la ligne maison : meubles, décoration…

 
1982 : Armani Femme.
Pour son premier parfum, Giorgio Armani choisit un flacon très chic et architecturé : une forme octogonale en verre prise dans une cage de plastique noir. Malheureusement, ce parfum ne convaincra pas les femmes et disparaîtra.



 
1984 : Eau Pour Homme, un hespéridé boisé.
Les notes fraîches sont le souvenir de l’enfance italienne de Giorgio Armani. Le couturier reste attaché à ces accords frais hespéridés, toutes ses fragrances étant construites autour de ces notes. Le flacon est très architectural : un bloc de verre posé sur un socle en plastique noir cannelé et surmonté d’un bouchon cylindrique en plastique et métal.



 
1992 : Giò.
Le flacon orange clair est arrondi et assez plat.



 
1995 : Acqua di Giò pour Femme, une nouvelle interprétation de Giò.
Cette fois, le flacon est en verre transparent dépoli.



  
1996 : Acqua di Giò pour Homme. 
Plus gros succès de Giorgio Armani, ce jus demeure dans le top 10 mondial des masculins plus de dix ans après son lancement. Le flacon est simple à utiliser, à prendre en main : un bloc de verre arrondi sur les côtés, dépoli, surmonté d’un simple capot cylindrique en aluminium. La publicité évolue mais reprend toujours le même code noir et blanc cher au couturier.

 
1998 : Emporio, premier parfum de la franchise éponyme du groupe Giorgio Armani. 
Emporio Armani, c’est la marque plus accessible et plus jeune. Simple tube d’aluminium, ce flacon réduit à sa plus simple expression est doté  d’un bouchon pressoir en caoutchouc permettant de vaporiser la fragrance. De nombreuses éditions limitées ont pour noms City Glam, White ou Night...



 
2000 : Mania, un encens frais.
Forme très épurée due à la patte de Fabien Baron, le contenant en verre dépoli est tout en hauteur et tout en courbes. Les flacons s’emboîtent deux à deux.



 
2002 : Sensi. 
L’Oréal y voyait le moyen de trôner définitivement dans le top 10 féminin. Le public en décida autrement, boudant ce jus au flacon encore une fois tout en courbes, pur et transparent ne séduit pas le public.



 
2002 : Armani Mania pour Homme, nouvelle interprétation de Mania.
Beaucoup moins grand mais plus large et massif, le flacon se pare de gris.
 
2004 : Armani Mania pour Femme, l’alter ego de Armani Mania pour Homme.
Un nouvel épisode de la saga Mania. De taille plus modeste, le flacon gagne en largeur et s’habille de blanc crème.

2004 : Armani Privé. 
Giorgio Armani aborde la haute couture et fait de cette gamme initialement réservée à son usage personnel  une collection parfumée de distribution limitée aux boutiques Armani Privé et à quelques grands magasins. Les parfums de la gamme sont éponymes : Bois d’Encens, Eau de Jade, Pierre de Lune, Ambre Soie…  la collection s’élargit chaque année. Le flacon est un simple bloc de verre noir opaque surmonté d’un galet poli qui se pare de différentes couleurs selon la fragrance.

 

 
2006 : Armani Code Femme.
Inspirée de l’univers de la haute couture, cette fragrance beaucoup plus accessible  est un floral oriental boisé. Le flacon adopte une forme comparable à celui de Mania mais se pare d’un décor floral noir et d’un dégradé : noir puis bleu et enfin transparent.

 
2006 : Armani Code Homme.
La déclinaison masculine du jus adopte le noir opaque, avec toujours le même modèle de flaconnage que Mania Homme.


2007 : Attitude.
Arrivée du nouvel homme Armani : puissance physique et mentale. Le flacon est façon Art Déco, son bouchon argenté s’ouvrant tel un briquet.
2007 : Emporio Armani Diamonds. Le contenant de ce jus fruité-fleuri est un véritable objet de désir, 
superbe diamant aux multiples facettes. Beyoncé Knowles incarne ce parfum,
immortalisé par sa célèbre chanson Diamonds are a girl’s bestfriend.



 
2008 : Emporio Armani Diamonds Men. Les hommes reçoivent eux aussi leur diamant ! 
Le flacon est un simple bloc de verre surmonté d’un bouchon vapo argenté.


 
2009 : Idole. L’univers Haute Couture Armani est encore magnifié.
Le flacon se fait véritable bijou.



 
2010 : Acqua di Giòa, Giorgio Armani revisite le succès de Acqua Di Giò afin de l’élargir à un féminin.
Le flacon est pur, il représente une goutte d’eau, vu de côté, une feuille, la nature est au centre de cette création.



 
Elle est là, sa présence se ressent avec évidence et sérénité. Lumineuse, charismatique et sophistiquée, elle est la quintessence d’un style, du chic à l’italienne. A mi-chemin entre l’être et le paraître, la profondeur et la légèreté ; elle affirme juste ce qu’elle est, tout en nuance. La femme Sì est libre et sait imposer sa vision du monde.
 





 

 
 
Afficher la suite de cette page