Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Lancements par années
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos

JOY, Le Parfum le plus cher du monde.


En 1930, un an après le krach de Wall Street, Jean Patou veut offrir à ses riches clientes et amies
américaines, qui ne peuvent plus venir assister à ses défilés, un parfum hors du commun,
somptueux, intemporel, un parfum à l'égal de la haute-couture.


Il lance alors un défi à Henri Almeras : « Oubliez que nous sommes sous pression, que notre chiffre d'affaires a baissé,
car beaucoup de nos clientes ne sont plus assez riches pour acheter. Je vous laisse libre de choisir les plus belles matières premières,
pour faire un cadeau à celles de nos clientes qui ne peuvent venir à Paris cette année ».







Le jus résultant : un somptueux bouquet aux fragrances les plus rares et les plus précieuses fondé sur un accord très riche de jasmin
de Grasse, de rose de mai de Grasse et de rose de Bulgarie. Révolution dans le monde du parfum, Jean Patou demande à Henri Alméras
de doubler la concentration en ingrédients naturels. Son accord unique de rose de mai et de jasmin nécessite 10 600 fleurs de jasmin
et 28 douzaines de rose ! Il faut plus de sept millions de fleurs de jasmin pour obtenir deux kilogrammes de concrète, dont on extrait
un kilo d'huile essentielle, l'absolu, quintessence du parfum de la fleur dont le coût avoisine 23 000 euros le kilo. Les fleurs de jasmin
ne s'ouvrant qu'à l'aurore et au crépuscule, elles doivent être cueillies à la main pendant ces quelques heures où les pétales restent ouverts.


Le succès est tel que le parfum est commercialisé en 1932 dans un flacon en cristal de Baccarat.
Présenté avec des facettes, le flacon, conçu par Louis Süe, est construit sur le nombre d'or. La même année, Jean Patou
s'inspire d'une tabatière chinoise de jade ancienne de sa collection pour le dessin de la flaconnette noire et rouge de Joy.