Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Lancements par années
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos

La Collection Exceptionnelle N°2 : Les Voyages de Louis Vuitton


Voguez, Volez, Voyagez ! Louis Vuitton s’est inspiré de cette devise pour créer une collection de parfums. Jacques Cavallier Belletrud, parfumeur maison, a dessiné une cartographie d’émotions en imaginant sept voyages olfactifs.

Un voyage dans l’espace comme dans le temps grâce à une palette de matières venues du bout du monde mais aussi du futur. Louis Vuitton offre à la rose de Mai et au jasmin de Grasse un rendu olfactif unique en adaptant le procédé d’extraction au CO2 à ces fleurs fraîches et précieuses. En hommage à ses origines, le malletier a réalisé une infusion de cuir naturel qui se révèle plus floral, doux et lumineux.
 
Simplicité, pureté, le flacon se dessine dans une harmonie douce et aérienne. Léger, il laisse rayonner le parfum à travers le verre, comme une goutte d’eau en suspension. Un bouchon noir perceptible en transparence vient sceller le flacon, inspiré des bouchons émeri du siècle dernier. Mais surprise, le capot frappé d’un poinçon LV en laiton dévoile un vaporisateur. Le flacon se glisse dans un délicat écrin cylindrique de papier blanc et or.
 
Ultime innovation, comme chaque création de la maison est faite pour durer, Louis Vuitton proposera de remplir chaque flacon vide en un clic à l’aide d’une fontaine à parfums.

 



Voyage I : Rose des Vents
 
Point de départ, la rose des vents donne l’élan aux voyageurs. Cette origine, c’est Grasse, capitale historique du parfum. Jacques Cavallier Belletrud nous plonge au milieu d’un champ de roses de Mai. Ni nostalgique, ni sirupeuse grâce à l’extraction au CO2, la rose centifolia est bousculée par le vent, elle vit.
 
Cet effet de pétales flottant dans l’air est créé par un trio de roses : rose centifolia, rose turque et rose bulgare. L’iris florentin et le cèdre de Virginie apportent caractère et profondeur à la fraîcheur de ce bouquet qui éclot au petit matin.

 

Voyage II : Turbulences

 
Un ailleurs lointain, étranger, surprenant qui peut déstabiliser. Comme le saut dans le vide qu’on ressent en avion au dessus des nuages : une peur fugace de l’inconnu. Jacques Cavallier Belletrud reconstruit un souvenir : l’odeur énigmatique d’un jardin de fleurs blanches à la tombée du jour.
 
Pour créer ce sillage mystérieux, la tubéreuse narcotique et entêtante s’associe au jasmin grandiflorum et sambac. Ce parfum suave et charnel est éclairci par le magnolia légèrement zesté. Une touche de cuir renforce le caractère animal des fleurs blanches.




Voyage III : Dans la Peau 

 
L’éloignement met la fièvre aux corps, provoque le désir, donne le goût de l’étreinte. Le parfumeur imagine une essence de cuir indélébile qui marque la peau et donne envie de respirer inlassablement la nuque.
 
L’infusion de cuir naturel dévoile ses facettes fleuries enrichies par le jasmin suave et charnel. A la fois tabac et vert, le narcisse se greffe au parfum. Puis le musc sensuel et poudré s’empare de la peau et l’habille d’un sillage audacieusement érotique.



 
Voyage IV : Apogée
 
Une échappée pour se retrouver soi-même. Face à l’immensité de la nature, devant le silence d’un lac immobile, au bord d’une cime en altitude, un sentiment de plénitude et d’harmonie nous envahit. En communion avec la terre et la nature, une renaissance.
 
Le muguet illustre ce renouveau par un concentré d’innocence. La fraîcheur poétique et discrète du muguet est renforcée par la délicate rose de Mai extraite au CO2. Ce bouquet floral aqueux et transparent est soutenu par le sillage fumé du bois de Gaïac et lacté du santal.



 
Voyage V : Contre Moi
 
Partir au bout du monde, voguer vers l’inconnu au côté de sa moitié. Se retrouver seuls, se dévoiler sans fard. Fusionner l’un et l’autre pour découvrir de nouvelles émotions à fleur de peau. Jacques Cavallier Belletrud a traduit ce voyage par l’exploration d’une vanille fraîche.
 
La fleur d’oranger dévoile une vanille aux facettes inattendues : aérienne, savoureuse et crémeuse. Le frisson de la rose centifolia et du magnolia rafraîchit la composition tandis qu’une touche de cacao amère affirme le tempérament inédit de cette vanille.


 
Voyage VI : Matière Noire
 
Regarder les étoiles, se laisser attirer par ces tâches lumineuses dans le noir de la nuit. Explorer l’univers, se plonger dans un noir profond immatériel et se lancer dans l’aventure la plus palpitante. Le parfumeur a illustré ce voyage par la métamorphose du bois de Oud, entre pénombre et légèreté.
 
Le cassis intensifie la profondeur obscure du bois de Oud du Laos. Un bouquet charnel et suave de narcisse et de jasmin met en apesanteur cet accord profond. La rose de Mai extraite au CO2 aérienne et le cyclamen frais, traversent le sillage telle une comète.

 

 
 
Voyage VII : Mille Feux
 
Aurore boréale, rayon d’or, coucher de soleil : la lumière ne finit jamais de nous surprendre au cours du voyage. Elle révèle les paysages sous un autre jour, sous de nouvelles couleurs. Jacques Cavallier Belletrud a capturé cette incandescence, cette énergie vibrante avec la rencontre imprévisible du cuir et d’une baie.
 
L’infusion de cuir aux notes florales de mimosa et de châtaignier rencontre une framboise gourmande et généreuse. Une fusion inattendue sous la lumière de l’osmanthus. Une explosion de senteurs arrondie par les notes poudrées de l’iris.