Nina L’Eau, Le Film, une princesse, plus affirmée et sensuelle...
 

 
Deux mondes. L’un est réel, l’autre pas.                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Un appartement parisien. Murs immaculés, moulures et point de Hongrie, où les miroirs posés sont autant d'invitations à passer de l'autre côté.


 
                     Elle s'en approche, le traverse et s'échappe...



 
                                                                  
                                        ...pour s’évanouir dans la plus belle des quêtes pour les plus beaux des rêves.
 

Un labyrinthe de givre et d'argent, des haies de lierre parsemées de neige, et une mystérieuse chouette...



                                                ...qui guide Nina vers...




                                                                                                                                   ...un arbre majesteux, sur lequel elle cueille son secret.



 

On découvre une Nina plus sensuelle, mystérieuse et affranchie, incanée par
Frida Gustavsson.
Une jeune fille en quête d’elle-même flirtant volontiers avec la magie et l’inattendu.

Une héroïne gracieuse, dans sa robe couture, nude et de mousseline de soie qui suit son ange gardien aux yeux perçants.





Découvrez la fragrance...