Accueil 
A Découvrir au plus vite...
Calendrier Lancements
 Les Maisons 
Les Collections Exceptionnelles
Les Rencontres
Les Sagas Photos
 
Nina Ricci

 
L’aventure de Nina Ricci débute en 1932 dans la Haute Couture, Madame Ricci se bâtit un succès grâce à une mode ultraféminine, aux finitions irréprochables.
 
Nina Ricci se lance en 1946 dans la parfumerie avec Cœur Joie, sa première fragrance. La maison de couture s’installe avenue Montaigne en 1979. L’affaire s’internationalise de manière décisive en 1985 grâce au gendre de Robert Ricci, fondateur de la marque. Le groupe Puig acquiert la maison Nina Ricci en 1998.
 
La maison célèbre ses 75 ans en 2007 et les 60 ans de L’Air du Temps en 2008.
 
 
1946 : Cœur Joie, un parfum lumineux.
La première fragrance de Nina Ricci est née après la fin de la Seconde Guerre mondiale  pour célébrer la paix. Pour traduire cette émotion, Robert Ricci a imaginé un parfum lumineux, à partir d’une base fleurie, légère et fraîche. Une fragrance atypique pour le goût de l’époque qui privilégiait les parfums profonds et intenses. Le résultat était tout aussi nouveau que la période qui s’amorçait, où tout était à faire et où l’espoir dessinait un futur plein d’illusions.

Dessiné par Marc Lalique, le flacon était en cristal, doux et léger comme la fragrance qu’il contenait, une parfaite métaphore du sentiment de joie. Cela ne fut pas une tâche facile, mais après de nombreux essais, Cœur Joie naît en forme de cœur. Une pièce subtile et surprenante qui comme la sculpture contemporaine, joue avec le vide pour composer le volume et la forme. Des milliers de détails évoquent sa proximité avec le monde de la haute couture : la finition à effetde dentelle, les fleurs en relief si évocatrices des broderies de la Maison Nina Ricci et le bouchon en forme de coupole, s’inspirant du bouton d’un chemisier.

« Le parfum est pour moi un acte d’amour. » Robert Ricci, 1986



 
1948: L’Air du Temps, l’éternel présent.
L’histoire raconte que Robert Ricci voulait capter l’esprit de son temps. Grâce à sa sensibilité, il pressentit que le goût changeait et que les fragrances légères et florales traduiraient la nouvelle vision de la parfumerie et symboliseraient une nouvelle femme. L
Air du Temps est apparu comme une fragrance aérienne, caractéristique que l’on retrouve dans l’architecture de ce classique de la parfumerie et dans son iconographie mémorable. Le défi de La Maison Nina Ricci fut d’incarner le changement dans un parfum, ce qui fait de LAir du Temps la plus complexe de toutes les fragrances de la maison. Une création qui évoque la magie d’un temps hors du temps, où les verbes se conjuguent toujours au présent.

Lalique réalise une véritable prouesse technique avec le cristal, en mariant la brillance du corps du flacon avec la texture mate des colombes. Un travail qui tel un tableau en clair obscur, exprime l’air et la matière. Il part à Wingen-sur-Moder, son usine en Alsace pour rechercher une nouvelle forme. Le fruit de cette recherche est une pièce contemporaine qui se déploie dans l’espace, l’une des œuvres les plus complexes et surprenantes de la Maison Nina Ricci du point de vue formel. Une beauté inimitable, élu Flacon du XXème siècle en 1999.

« L’ Air du Temps recèle un petit miracle qui lui confère une forte personnalité. » Robert Ricci, 1951

 


 
1952: Fille d’Eve, un parfum à travers lequel la maison Nina Ricci souhaitait explorer cette face complexe de la féminité. Une fragrance qui d’une certaine manière, devait évoquer les moments d’intimité de la femme avec elle-même. Si pour les précédentes fragrances le parfum évoquait un bouquet de fleurs, Fille dEve symbolisait la pomme du paradis perdu. Le nom Fille dEve fait référence à la source d’inspiration principale de la fragrance : la femme, détentrice d’un charme séducteur qui remonte au mythe d’Eve.

L’aboutissement de l’objet final ne fut pas une tâche aisée. Obtenir la délicate pièce de cristal représenta plus de deux années de recherche et de travail pour Robert Ricci et Marc Lalique. Un long processus pour trouver une forme qui traduise l’esprit de la séduction, la pomme. Un objet devant allier la sagesse et la perfection des produits engendrés par la nature. Un défi de taille. La pièce devait en outre évoquer pour l’œil et le toucher, la douceur et la sensualité de la peau du fruit, subtile métaphore de la peau féminine.

« Pour habiller une telle senteur, n’était-il pas charmant de retrouver le symbole même de la tentation : la pomme ? » A propos de Fille d’Eve, 1952

 
 

 
1961: Capricci, un nouveau luxe.
Le nom Capricci révèle l’esprit ludique de la fragrance, créée pour les heures de loisir et les rencontres romantiques. Capricci évoque la sophistication, sans trahir l’essence florale des parfums Nina Ricci. Loin des extravagances, la fragrance est conçue pour se révéler au plus près de la peau et dans des espaces intimes. Tout en elle est stylisé. Sa silhouette reflète la tendance à la synthèse entre volumes et lignes de la nouvelle décennie.

Pour le nouveau parfum, Marc Lalique imaginera une forme plus abstraite, d’une pureté géométrique remarquable où pour la première fois Nina Ricci conçoit un de ses flacons artistiques avec angles et facettes. Ce sera une sphère dont les losanges taillés façonnent le flacon, telle une seconde peau, à l’image de la nouvelle œuvre de Robert Ricci. La fermeture octogonale et délicatement ciselée définira visuellement le volume de cette pièce taillée comme un diamant. L’idée du diamant est à l’arrière-plan de la composition ; un clin d’œil qui évoque son caractère d’objet précieux, destiné à être offert et qui comme tout cadeau, recèle une grande part de rêve qui transcende la fonction. Après tout, le parfum n’est-il pas un prétexte pour se rapprocher de la beauté ?

« De même qu’un vêtement est conçu pour embellir, un parfum est créé pour séduire, tel un voile qui enveloppe la femme d’une aura parfumée. » Robert Ricci, 1961

 
 

 
1974: Farouche, la nature source d’inspiration.
La richesse de ses ingrédients fait du parfum un petit miracle aussi délicat que surprenant. Rien n’est prévisible dans Farouche. Son caractère floral, riche en matières nobles, lui confère une pureté particulière, nouvelle et surprenante.

Le flacon est le plus abstrait de la série. Ses lignes stylisées sont une réinterprétation de la modernité du cœur de Cœur Joie et le réconcilient avec son côté le plus indomptable. On dit que Robert Ricci a trouvé l’idée du flacon en se promenant dans la campagne. Les formes courbes d’une châtaigne entrouverte ont inspiré le réceptacle du parfum. La silhouette de ce fruit a été plus tard matérialisée dans cette version stylisée du cœur de Cœur Joie. La beauté du flacon sera à la hauteur de la complexité technique de sa réalisation. Ses lignes et volumes épurés sont le fruit d’une véritable prouesse technique, pour laquelle la Maison Lalique a dû mettre au point un processus de fabrication particulier. L’aspect épuré du flacon est en réalité une forme complexe, constituée par deux pièces de cristal. Le cœur qui héberge le parfum et le corps qui l’entoure sont fabriqués séparément et ensuite assemblés comme un bijou. La pièce joue sur le contraste doré du parfum et sur la lumineuse transparence des deux volutes qui l’enlacent.

« Notre ambition a toujours été de donner à la réalité les couleurs du rêve. » Robert Ricci, 1952

 



 
1982: Pour Fleurs de Fleurs, Nina Ricci choisit comme designer Serge Mansau.

 
1984: Nina Ricci lance Philéas.


 


 
1987: Nina est lancé, toujours dans un flacon Lalique.




 
1989: Ricci Club est un aromatique boisé, construit autour du contraste pamplemousse-girofle/bois de gaïac et bois de rose sur un surprenant fond extrait d'algue, myrrhe.

 
1994: Deci-Delà est une création jeune, ludique, résolument contemporaine. Sa composition est à l'avant-garde avec des accords inédits extraits de fruits et de fleurs au sein d'une structure chypre. Les flacons, hauts en couleurs, expriment audace et féminité.




 
1996: Les Belles de Ricci, trois fragrances destinées aux très jeunes filles, ce sont trois eaux de toilette impertinentes aux flacons acidulés.




 
2001: Premier Jour, le parfum du bonheur sans cesse renouvelé.
Une fragrance intimiste, discrète et subtile: un floral lumineux et sensuel avec une note de dragée. Le flacon de Fabien Baron est épuré avec ses lignes architecturées, arrondies et pures.




 
2002: Un nouveau masculin: Mémoire d'Homme.

 
2004: Love in Paris, le parfum qui déclenche le rêve d'amour, l'émotion du coup de foudre.
Le flacon allie le classique au contemporain.
 
2006: Avec Nina, un nouveau conte de fées, moderne, séduisant et captivant.
Le flacon bijou enchanteur rose et argent puise sont inspiration dans le patrimoine de la maison Nina Ricci. Ce parfum magique, qui allie tentation, féminité et modernité, remporte un grand succès.



 
2008: L' Air du Temps fête ses 60 ans et se pare pour l' occasion d'une robe Haute Couture de plume.




 
2009: Ricci Ricci incarne une nouvelle héroïne dans un univers parisien raffiné.
Son pouvoir vient de son parfum, symbolisé par un ruban. Le flacon est habillé telle une sculpture par ce ruban. La fragrance contrastée est un floral frais sensuel, extrêmement féminine, construite autour de la belle de nuit.




 
2010: Nina L'Elixir
Un nouveau conte de fée s'ouvre, notre princesse, plus sensuelle joue de son aura juvénile et de son pouvoir de séduction. En un dégradé allant du transparent au rouge profond, la pomme devient fascinante et ensorcelante. Cette eau de parfum est centrée sur trois accords: pétillant, gourmand et sensuel.



 
2011: L'Air, le parfum de la nouvelle génération.
Inspiré par l'emblématique L'Air du Temps, L'Air révèle une nouvelle féminité, absolue et moderne. C'est un parfum floral et lumineux aux multiples factettes. Le flacon est en mouvement, comme un tourbillon limpide, un camaïeu de rose : lumineux, poli, sablé. Deux colombes enlacées, palpitantes.
2011: Ricci Ricci Reflets Mystérieux, Édition Collector.
Dans l’intimité de son boudoir, la femme Ricci Ricci s’offre une halte. Elle prend du temps pour elle et s’amuse à contempler le reflet de son miroir à main. Là, elle découvre une nouvelle facette de sa personnalité : elle se savait belle, elle se découvre parée d’une sensualité mystérieuse. Il lui suffit d’ailleurs d’enfiler une robe Ricci devant sa psyché pour capturer ce double irrésistible. Délicieuse sensation d’une féminité troublante et tentatrice. Affranchie et audacieuse, la femme Ricci Ricci fascine.

Construite autour de la belle-de-nuit, cette fleur intrigante qui n’éclot qu’à la tombée du jour, Ricci Ricci Reflets Mystérieux possède la richesse olfactive des parfums inoubliables. Tour à tour frais, fleuri et voluptueux, il évolue au diapason de la femme Ricci Ricci, parfois sophistiquée, toujours sensuelle, un brin énigmatique. 

Niché dans son écrin blanc ajouré en miroir ouvragé de coiffeuse, le flacon se dévoile. Dégradé magnétique d’un mauve fumé métallisé. Telle une sculpture contemporaine, Ricci Ricci Reflets Mystérieux capte le regard. Son ruban aux courbes architecturées conforte le mystère. Celui de la lumière réfléchie à l’infini dans un ballet d’ombres et de reflets hypnotiques.
 
2011: Snow Princess, l'édition collector de Noël.
Dans un grand élan romantique, Nina célèbre l’hiver et la promesse des fêtes en choisissant la couleur de l’élégance selon Madame Ricci : le blanc. Ainsi, le flacon-pomme s’habille d’un blanc nacré et scintillant, rehaussé par l’or de ses trois feuilles. Son bouquet gourmand ensoleille la saison des neiges : citron de Calabre et citron vert Caipirinha fredonnent une ritournelle, en prenant par la main un trio délicieux où s’entrelacent pomme d’amour, vanille infusion et praline. Avant de disparaître dans un nuage mêlant bois de pommier, musc coton et cèdre blanc. 

Poursuivant cette promenade dans un paysage dédié à tous les hivers, des plus exotiques aux plus parisiens, cette édition collector s’offre un écrin féerique. En apesanteur, le flacon blanc et or se laisse découvrir derrière un halo diaphane encadré de cristaux or et argent. Comme si la main de notre princesse des neiges venait de le révéler. Pour nous emporter, le temps d’un rêve parfumé, dans l’éclosion d’une saison.

 
2012 : Mademoiselle Ricci,
Un parfum dédié aux femmes qu’on appelle Mademoiselle... Bien née, elle se joue des conventions. Elégante, elle se montre impertinente. Naturelle, elle est irrésistiblement sensuelle. Mademoiselle Ricci est un grand bouquet rose : un parfum de romance, fleuri, sensuel et lumineux. On y retrouve la rose  Centifolia, l’églantine, le laurier rose et le poivre rose, sur fond de musc et de bois blanc, chaque note révèle une facette de Mademoiselle Ricci...

Le parfum se pare du flacon emblématique au ruban couture métallisé, réinterprété en rose poudré. Un étuiblanc habillé d’un ruban or rose et d’une étiquette manuscrite, comme une invitation personnalisée, le protège.

 
2012 : Pour célébrer Noël, Nina devient Princesse d’un Jour...
Nina se pare d’une nouvelle robe, un fourreau carmin, tourbillonnant de paillettes. Nina apparaît, assise dans l’intimité de son boudoir blanc et argent, au coeur d’un appartement haussmannien, dans l’impatience des préparatifs d’une fête. Devant sa coiffeuse, elle fait défiler dans son miroir un générique imaginaire sur un air brillant et onirique.


 
2013 : Nina L’Eau, le conte de fée se poursuit...
Un grand tourbillon blanc. Le parfum de ce moment troublant où une jeune fille devient femme.
Nina est plus sensuelle, mystérieuse et affranchie, incanée par Frida Gustavsson.
Une jeune fille en quête d’elle-même flirtant volontiers avec la magie et l’inattendu.

.

 
Avec Mademoiselle Ricci L’Eau, Nina Ricci écrit une nouvelle page de sa déclaration à l’amour. Un parfum frais et impétueux, délicieusement parisien. Aérienne et scintillante, Mademoiselle Ricci L’Eau est une invitation à attiser chaque jour l’étincelle de l’amour par le jeu d’attentions délicates et d’élans passionnés. Givré et soyeux, le flacon de Mademoiselle Ricci L’Eau est à l’image de la senteur qu’il renferme.
 
2013 : L'Air du Temps pas Andrée Putman
1948, la guerre est terminée, deux colombes s’embrassent sur une torsade de cristal signé Lalique, un mythe est né...
2013, Andrée Putman, héritière du style Putman et d’un certain chic parisien, revisite, à l’occasion d’une édition limitée, ce flacon emblématique. Andrée Putman pare les colombes d’un bleu profond, souligne ses courbes intenses et étincelantes qui fusent vers les colombes et prennent leur envol. Bleu, bleu comme le ciel et la mer qui évoquent infini et liberté...
 


 
2014 : La Tentation de Nina
Quand les odeurs rencontrent les saveurs... En ce début d’année, les parfums Nina Ricci présentent une nouvelle création, fruit de la rencontre et de la collaboration entre un grand nez, Olivier Cresp, et le pâtissier de Ladurée, Vincent Lemain.

 
 
 

2015 : Les Délices de Nina
Nina au pays des sucreries ! Elle s’approche de la vitrine, met ses mains en éventail autour de son visage, et les murs se mettent à monter et à descendre. Alors, sourire aux lèvres, elle pénètre dans un immense labyrinthe fait de bonbons et de sucettes. Il lui suffit de tendre la main pour satisfaire sa gourmandise et plus elle avance, plus elle y cède et plus le labyrinthe se transforme...

 

 
 
2015 : L’Extase, laisser libre cours à ses fantasmes...
Aujourd’hui, la maison de Couture libère un nouveau rêve féminin avec L’Extase. Ce parfum révèle ses envies les plus secrètes, une féminité habitée d’érotisme. Etre soi, même nue. Un  rêve érotique féminin, un voyage imaginaire et charnel, au plus près de sa sensualité.

 


 

 
 
Afficher la suite de cette page